Voyage en Islande

31 août 2019

Pourquoi l'Islande ?

Landmannalaugar

 

Nous avons décidé de passer nos vacances en Islande, car plusieurs années à voyager essentiellement dans les pays du sud de l'Europe, nous étions en recherche de calme, d'authenticité et d'un rapport direct à la nature.

Nous sommes une famille de 3 ours : Papa Ours, Maman Ourse et Ado Ourse. Comme notre fille a 14 ans, nous pouvons dorénavant envisager des voyages plus aventureux que lorsque qu'elle était plus jeune. Nous déconseillons d'ailleurs d'emmener des enfants très jeunes car les randonnées sont exigeantes et cela serait dommage de devoir se limiter à la visite de quelques sites aménagés quand la vraie richesse de l'île demande des efforts physiques.

Etant partis l'année précédente en Ecosse, nous n'avions pas pu voir de macareux, de baleines, ni de phoques. Nous étions restés sur notre faim, et nous étions "affamés" à l'idée de voir une nature préservée et de voir ces fameux "puffins", "seals" et "whales" pour lesquels l'Islande représente un sanctuaire. 

Nous voulions également toucher du doigt tous ces paysages majestueux et préservés, notament ceux que nous avions vus dans "Game of thrones" dont nous sommes fans. Et nous n'avons pas été déçus : l'Islande, qualifiée de "Terre des Dieux", est insolente de beauté : une beauté à 360°, car quand on voit un lac sublime, il suffit de se tourner d'un quart pour contempler une montagne majestueuse, puis une cascade ... cela donnerait presque le tournis et suffit à nous faire nous sentir bien petits face à cette nature sauvage et impérieuse.

L'objet de ce blog est de vous faire partager notre experience, de vous aider aussi à ne pas rater des sites que nous avons adorés, à vous éviter des déconvenues aussi ... prenez vos chaussures de randonnées, votre sac à dos et votre poncho aussi : on vous emmène !

Posté par Puffiniceland à 16:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


Préparation du voyage

 

thumbnail_image1

Après avoir regardé sur le net différents blogs, nous avons fait une liste des sites à voir et nous avons acheté une carte (carte qui d'ailleurs nous a bien servi pendant notre voyage) afin de définir les étapes pour faire le tour de l'île. 

Nous avons rapidement décidé de partir 14 jours et nous avons tout aussi rapidement éliminé les fjords de l'ouest car cela faisait beaucoup trop de route. Il a fallu ensuite savoir si nous voulions partir vers l'ouest ou vers l'est. Nous avons décidé de partir par l'ouest afin d'aller le plus vite possible dans le nord en nous disant que le temps serait plus clément début août plutôt que mi-août. Sur ce coup là, cette option n'a pas été couronnée de succès car nous avons quand même connu 3 jours de temps exécrable dans la région de Myvatn.

Pour définir les étapes et ne pas faire trop de route par jour nous avons utilisé "via michelin" et la carte physique.

1er jour Keflavik-Pingvellir-Geysir-Gullfoss-Akranes : 262 km

2ème jour Akranes-Arnastarpi-Stykkisholmur : 256 km

3ème jour Stykkisholmur-péninsule de Vatnsnes-Saudakrokur : 312km

4ème jour Saudakrokur-Akureyri-Husavik : 202 km

5/6ème jours Husavik-Reykjahlio (lac Myvatn) : 58 km

7ème jour Reykjahlio-Hengifoss-Egilsstadir : 235 km

8ème jour Egilsstadir-Hofn : 247 km

9/10/11ème jours Hofn-Vik : 297 km

12ème jour Vik-Selfoss : 120 km

13ème jour Selfoss-Reykjavik : 60km

14ème jour Reyjavik-Keflavik : 50km

 

 

 

Posté par Puffiniceland à 17:40 - Commentaires [1] - Permalien [#]

04 septembre 2019

1er jour Keflavik-Pingvellir-Geysir-Gullfoss-Akranes

Afin d'éviter un vol à escale et considérant le coût élevé de certains vols de jour, nous avons décidé de prendre un vol de nuit partant de Paris (Orly) à 21h 55 et arrivant à Keflavik (aéroport situé à une cinquantaine de kilomètres de Reykjavik) à 23h35. Il existe un décalage horaire de 3 h compensant une durée de vol identique. Nous avons choisi Transavia, la compagnie low cost d'Air France, que nous avions déjà empruntée auparavant pour d'autres voyages, et nous n'avons rencontré aucun problème. 

La grande inconnue pour nous, c'était de récupérer notre voiture de location en pleine nuit à l'arrivée. Nous avons réservé un modèle type "Jeep Renegade" (les fans du "Burger Quizz" apprécieront) pour 1 200 euros environ pour 14 jours via le site www.rentalscars.com en mai 2019. Nous avons reçu confirmation du site lors de notre commande. Comme il s'agit d'une plateforme de réservation, le loueur final désigné était Green Motion. Comme nous étions prudents, nous avons écrit à Green Motion une semaine avant le départ, afin de nous assurer qu'un représentant de la compagnie serait bien présent à 0h30 le 07 Août à l'arrivée de notre vol, en rappelant notre numéro de réservation. Nous avons reçu confirmation de Green Motion qu'il y aurait bien un accueil pour nous.

Nous arrivons donc à Keflavik et nous attendons le représentant de Green Motion. Au bout d'une demi-heure sans personne, nous appelons. Après beaucoup de difficultés à converser avec un islandais qui parle anglais et qui nous engueule, dans un brouhaha indescriptible de hall d'aéroport, nous comprenons que notre réservation a été annulée et que personne ne viendra. Blah !!! Les vacances commencent bien ! Comment entamer un road trip sans voiture ! Nous nous adressons aux différents stands de loueurs qui sont sur le point de fermer à 1h00 : Hertz et Avis ... Notez bien ce nom qui a une certaine importance dans nos mésaventures. Nous cherchons une solution de location et le verdict tombe : pas de voiture de disponible avant 2 jours ! Le moral tombe dans les chaussettes, elles-mêmes tapies dans les chaussures de randonnée que nous avons aux pieds depuis Paris pour des gains de place dans la valise. 

Suivant le proverbe de "demain il fera jour", l'urgence c'est de trouver un moyen pour rallier la chambre d'hôtel que nous avons louée pour la nuit à proximité de l'aéroport. Nous traînons notre désespoir, en plus de nos valises, jusqu'à la station de taxi. Nous montons avec une Islandaise à qui, dépités, nous racontons nos malheurs. Elle nous conduit à l'hôtel. Et, très gentiment, nous note les coordonnées d'un loueur de voiture d'un petit village à proximité. C'est notre soleil de minuit dans cette nuit épaisse. L'espoir renaît. Merci à elle.

Nous nous installons dans la chambre d'hotel (le Tjarnahotel Keflavik, réservé via booking.com) car pour le coup, on nous a bien laissé la clé de notre chambre sur le comptoir comme prévu : ça fait du bien de se mettre au chaud. Nous rappelons Green Motion, et nous lâchons un "nonsense" à notre interlocuteur. Pourquoi nous a-t-on confirmé notre réservation une semaine avant le départ, alors que notre correspondant nous explique que notre réservation a été annulée le 03 juin !!!  Et là, coup de génie (et oui il faut le deviner): nous retournons sur le site de Rentalcars.com. Notre réservation a été modifiée sans que nous en soyons informés, et c'est chez Avis que notre carosse nous attend ! Bon, la petite famille est HS mais rassurée. On aura notre bagnole, notre caisse ! Il faut retourner à l'aéroport de Keflavik ! 5 heures de sommeil plus tard, nous prenons le petit déjeuner. Nous n'avons pas eu beaucoup de temps mais l'hôtel était propre, le petit déjeuner bon et généreux car sous forme de buffet. De plus, pour 25 EUROS pour 3 personnes, le réceptionniste nous a ramené à l'aéroport. Au pas de charge, retour au stand Avis auquel nous étions précisément 6 heures plus tôt. Une charmante jeune fille décrypte la réservation modifiée de Rentalcars.com. Un suspense insoutenable s'installe pendant 30 secondes et elle nous tend une clé ! Une fois l'administratif réglé (au passage, nous n'avons pas pris le GPS à 140 EUROS, car la carte papier à 9 EUROS suffit largement), nous atteignons notre Graal : point de Jeep Renegade mais un Tucson Hyundai, marron moche. Mais qu'à cela ne tienne ! Maman Ourse embrasse le capot de la voiture, Papa Ours prend la mesure de la bête (c'est une automatique) et Ado Ourse s'installe en co-pilote, carte sur les genoux ! 

124589906[1]

Dire que nous conchions Rentalcars.com et Green Motion serait en dessous de la vérité : un ramassis d'incompétences x 2. Pas d'information ou une confirmation fausse. Beaucoup de stress, de l'argent perdu et le sentiment d'être pris pour des cons ... Mais trêve de galères : cap sur le Cercle d'Or. Les vacances démarrent. Le pays s'ouvre à nous, ne perdons plus une minute.

Nous voilà enfin partis pour notre première vraie journée en Islande. Direction le cercle d'or comprenant trois sites emblématiques et les plus visités d'Islande : Pingvellir, Geysir et Gulfoss.

Dès les premiers kilomètres de route, nous sommes ébahis par les paysages qui s'offrent à nous : les champs de lave défilent sous nos yeux. Nous laissons derrière nous Reykjavik (que nous visiterons à la fin du voyage). Nous nous arrêtons dans la petite ville de Mosfellsbaer, afin de faire quelques courses (voir page dédiée).

Le Bonus n'étant pas encore ouvert, nous nous rabattons sur une station-service dans laquelle nous achetons des sandwichs, du skyr (sorte de yaourt très consistant). 

Nous quittons rapidement la route n°1 pour la route n°36 et nous nous enfonçons dans les terres. Les paysages sont sublimes et il n'y a finalement pas beaucoup de monde sur la route. Nous nous arrêtons près du lac Leirvogsvatn pour pique-niquer :  nous sommes seuls au monde entouré de merveilleux paysages à 360°, de chevaux et de moutons.        route cercle d'or   1ere journée  route cercle d'or

ROUTE 1ER JOUR   lac 1er jour

 

Le premier site du Cercle d'Or que nous visitons sont les chutes de Gullfoss. Des chutes spectaculaires et assourdissantes qui plongent dans un étroit ravin. L'endroit tire son nom de l'arc-en-ciel qui s'y créé et qui était bien au rendez-vous. N'hésitez pas pas à faire quelques kilomètres au delà de Gullfoss pour admirer au loin le glacier Langjokull, dont la sihouette ressemble étrangement au Mordor de la Terre du Milieu de Tolkien.

Gullfoss GULFOSS vue du glacier Langjokull  

 

    

Le deuxième site que nous visitons est celui de Geysir. Le site renferme le geyser actif Strokkur, qui jaillit environ toutes les 10 minutes à une hauteur d'environ 15 mètres. C'est d'ailleurs le nom du site qui a donné son nom à ce phénomène géologique. On observe égalent des émanations de souffre, des vapeurs et des ruissellements d'eau brûlante. Le chemin est balisé pour la sécurité des visiteurs et il est assez comique de voir toutes ces caméras et téléphones braquées vers le geyser en attente de son explosion.

Geysir 1

Geysir 2

Le dernier site de la journée visité est Pingvellir. Il s'agit d'une vallée traversée par des rivières et des chutes d'eau où se rencontrent les plaques tectoniques nord-américaine et eurasienne. C'est à cet endroit que les Vikings fondèrent le premier parlement démocratique en 930 après JC.

Oxararfoss

Pingvellir

Notre journée se termine à Akranes, où nous avons trouvé une chambre via Airbnb. C'est une ville sans charme particulier (mais avec une vue extraordinaire sur le mont Akrafjall),  mais nous avons eu le droit à un sublime coucher de soleil et nous sommes tombés sur l'un des deux seuls restaurants ouverts (sur les conseils de notre hôte). La nourriture y étant excellente : sans doute le meilleur restaurant de notre séjour. Le nom du restaurant est Gamla Kaupfélagid : vous ne pouvez pas vous tromper, il est situé sur la rue principale menant au phare. Les spécialités que nous avons goûtées portent des noms imprononçables tels que Ponnusteiktur porskur i rjoma (de la morue avec du lard,des pommes de terre, des pommes, des myrtilles et des algue). Nous vous recommandons également le poulet accompagné de patates douces très apprécié par Ado Ourse (elle nous en parle encore).

couché de soleil Akranes

Restaurant Akranes

 


 

Posté par Puffiniceland à 22:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 septembre 2019

2ème jour Akranes-Arnastarpi-Stykkisholmur

DSC05767

Pour notre deuxième jour en Islande nous nous sommes dirigés vers la péninsule de Snaefellsnes au nord-ouest de Reykjavik. La région est dominée par l’imposant Volcan-glacier Snaefelsjokull. Du haut de ses 1446 m, c’est la plus haute montagne de la péninsule. Nous l’avons d’ailleurs vue très tôt sur la route dominant toute la région, toute enneigée à son sommet. C’est ce volcan que Jules Verne a choisi comme point de départ de son roman "Voyage au centre de la Terre".

Chevaux akranes route snaefellsnes vue snaefells

 

Notre premier arrêt de la matinée a été la belle plage de Ytri Tunga réputée pour l’observation des phoques. Quelques mètres suffisent pour découvrir les nombreux rochers sur lesquels se reposent les phoques. Il devait y en avoir une dizaine, à quelques mètres de nous à peine. Certains nageaient même juste devant nous et nous regardaient. Un très beau spectacle et un site extraordinaire avec une vue imprenable sur le Snaefellsjokull.

seconde vue snaefellr phoque plage tunga

plage tunga 2

Après cette jolie halte, direction le petit hameau d'Arnarstapi, départ de notre randonnée jusqu’à Hellnar. La randonnée de 2h A/R est facile. Vous y verrez des coulées de lave couvertes de mousse, des roches basaltiques se jetant dans la mer et des oiseaux par centaines. La balade était très agréable et le temps était avec nous.

Arnarstapi 2  Arnarstapi 3

 

Arnarstapi  route snaefellness

Ensuite, nous nous sommes rendus à Londrangar, situé à la pointe Sud-Ouest de la péninsule de Snaefellsnes. Un chemin bien aménagé nous a emmené vers une vue spectaculaire sur un rocher s’élevant dans la mer, et dont la silhouette n'est pas sans évoquer un navire à voile. Et en nous retournant, nous avions une vue spectaculaire sur le mont Snaefellsjokull.

Détail snaefellsjokull landragar 2 Landragar

Nous nous sommes aussi arrêtés sur plage de Skarðsvík, une jolie petite plage de sable blanc encadrée de roches basaltiques. En nous arrêtant pour photographier l'église blanche au toit rouge ci-dessous, nous nous sommes faits attaquer par une sterne arctique. L'oiseau s'est même acharné sur Papa Ours en essayant de l'attaquer au niveau de la tête. Nous n'avons pas compris cette attaque. Plus tard, nous avons eu l'explication par un des hôtes qui nous a hébergé : la sterne arctique défendait son nid, tout simplement et elle a attaqué Papa Ours, qui bien que tâlonné par Ado Ourse (1,70m) est le plus grand de notre groupe en "culminant" à 1,77m ! 

Plage snaefellnes     vue snaefells 2

Nous nous sommes rendus ensuite vers une montagne qu'il nous tardait de voir : le Mont Kirkjokull, littéralement « la montagne de l’église », qui domine Grundarfjörður du haut de ses 463 mètres. On peut l’admirer depuis les célèbres cascades Kirkjufellsfoss, de l’autre côté de la route. La montagne sous un angle particulier a une forme de cône presque parfait. Décor incontournable de la série "Game of thrones", elle est la montagne des Enfants de la Forêt. On s'attend à voir apparaître un de nos personnages préférés : ce sera pour plus tard dans le périple ... Une véritable attraction, fréquentée par beaucoup de touristes.

kirkjokull 2      Kirkjokull

Notre ville étape pour la nuit fut Stykkisholmur, la plus grande ville de la péninsule avec ses 1100 habitants qui a été construite autour d’un port naturel protégé par un îlot de basalte. Vous avez peut-être déjà vu la ville au cinéma puisqu’elle a servi de lieu de tournage pour une scène du film "La Vie rêvée de Walter Mitty". On y aperçoit son port lorsque l’avion est censé atterrir à Nuuk au Groenland. Nous avons mangé sur le port un bon "fish and chips" et une gaufre au chocolat à un stand de glaces. Il est à noter que le Islandais sont bien nommés : il adorent déguster des glaces. Nous estomacs rassasiés, nous nous apprétions à visiter davantage le port, mais le froid a eu raison de notre détermination. C'est certainement à ce moment précis que nous avons compris que nous n'avions pas prévu de manteaux assez chauds et que nos coupe-vent "papier à cigarette" allaient être insuffisants. Nous étions frigorifiés. Nous sommes alors rentrés dans l'appartement réservé via airbnb : https://abnb.me/DanppdL7RZ

Concernant l’appartement, il est bien situé car à 5 minutes à pied du port et très spacieux. Cependant, nous le recommandons pas pour des familles avec enfants car certaines prises électriques n'étaient pas correctement fixées et dangereuses. 

La journée s'achève au chaud (les logements sont très chauffés en Islande par l'énergie géothermique). Maman Ourse commence à sombrer dans le sommeil ... quand Papa Ours lance un :"j'ai regardé la météo : il y a des risques de neige demain, et 2° !". Maman Ourse rouvre les yeux en un éclair :"Il nous faut des doudounes, dare dare, sinon on va crever de froid !"

 route stykkisholmur   route stikkysholmur 2

 

 

    stikkysholmur   fish and chips

 

 

Posté par Puffiniceland à 23:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

3ème jour Stykkisholmur-péninsule de Vatnsnes-Saudarkrokur

Aujourd’hui nous quittons la péninsule de Snaefellsnes pour prendre la direction du Nord-Ouest, en nous dirigeant vers la péninsule de Vatnsnes. Elle constitue un splendide détour à partir de la route n°1. Une anecdote glanée pendant la préparation de notre voyage nous revient : cette péninsule reçoit d’autres visiteurs en fin d’hiver, plus poilus et plus chaudement vétus : les ours polaires, qui arrivent sur des icebergs depuis le Groenland ! La baie tire d'ailleurs son nom de ces bêtes,  Húnaflói signifiant « la baie des Ours ». 

Départ matinal pour une journée pleine de surprises, en commençant par la splendide vue sur le fjord en partant de Stykkisholmur avant d'emprunter la route n° 54.

chevaux stykkisholmur      départ stykkisholmur

La route n° 54 n’en est pas vraiment une : c’est une piste en terre parfois chaotique. Nous roulions donc prudemment, ce qui permet de profiter des paysages fabuleux qui s'offrent à nous. Le fjord Alftafjordur a été un véritable coup de coeur avec ses vues incroyables, : nous étions seuls au monde. Et soudain, un petit moment de grâce : un renard polaire qui traverse la piste ... Son pelage brun nous fait instantanément fondre et il repart comme il est venu en repartant dans le haut de la montagne. Rencontre furtive et incroyable qui restera gravée dans nos esprits à défaut de n'avoir pu être immortalisée par une photo. 

fjord     paysage snaefellnes 2

 

paysage snaefellnes 3    paysage snaefellnes

Après être revenu sur la route n°1, nous empruntons la route n° 711 sous la pluie afin de nous rendre près de la ferme Illugastadir, lieu d'observation des phoques. L’endroit est bien indiqué et aménagé avec un parking et des tables à pique-nique. Un chemin permet de rejoindre la plage fréquenté par des sternes arctiques. Au bout du sentier, un abri doté de jumelles permet d'observer les bêtes. Les phoques se reposent sur les rochers noirs situés en face de l’abri à une centaine de mètres, certains nageant devant nous. Ils s'ébatent dans une eau glaciale et nous les admirons emitouflés autant que faire se peut. Hypnotique !

phoque      

Phoques

Ensuite nous nous rendons à Osar. Un petit sentier descend vers une plage de sable noir avec une vue imprenable sur l’océan. Le chemin se situe à droite du parking. Descendre sur la plage par ce sentier est un peu plus long mais beacoup plus sûr que de tenter de descendre par la falaise. La descente y est d'ailleurs interdite. De nombreux touristes prennent ce raccourci dangereux. De plus, descendre par le sentier de droite n'est pas seulement le plus raisonnable : il permet aussi de longer la sublime plage noire et de voir progressivement se dessiner le Hvitserkur à l’horizon. Sculpté par l’érosion conjuguée du vent et de la mer, cette double arche naturelle surgit de la mer telle un animal fantastique. Paradis des oiseaux marins, de cet immense bloc de basalte de 15 m de haut est née une légende. Alors qu’il jetait des pierres sur le monastère de Þingeyrar, un troll aurait été pétrifié par les rayons du soleil.

Plage Osar

rocher osar 2

Rocher Osar

Nous avons passé la Nuit au Puffin Palace à Saudarkrokur. Trois lits alignés dans une chambre ainsi qu'une toute petite cuisine commune aux autres chambres. Rien d'exceptionnel mais calme et propre.

Posté par Puffiniceland à 23:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]


4ème jour Saudarkrokur-Akureyri-Husavik

Aujourd'hui direction Akureyri, la deuxième ville d'Islande....

Arrivés la veille à Saudarkrokur sous la pluie, réveil le matin sous la pluie....la journée s'annonce humide. Nous annulons la balade jusqu'au village de Siglufjordur car le temps est exécrable, on ne verrait pas les payasges. On se rend donc directement à Akureyri. La ville est située à 50 km au sud du cercle polaire, nichée au fond du plus long fjord islandais (60 km), l'Eyjafordur.

Arrivés à Akureyri on se met en quête d'un centre commercial pour acheter trois doudounes car en plus de la pluie il fait froid, voir même très froid. Le thermometre ne dépasse pas 4° en pleine journée depuis la veille. Nous trouvons un petit centre commercial et sans doute le seul dans la région. Les premières doudounes que nous voyons sont hors de prix mais finalement nous en trouvons à un prix correct pour l'Islande (environ 13000 couronnes islandaises soit environ 100 euros).

Nous partons ensuite visiter le centre de la ville, un centre ville petit mais plutôt mignon avec de jolies maisons colorées. Nous décidons aussi de rester manger sur place. Nous trouvons un restaurant pas trop cher : le Akureyri Fish and Chips. L'accueil est sympathique dans un lieu convivial. Le fish and chips et le fish burger de notre fille sont bons et très copieux par contre le coleslaw est minuscule. Nous avons aussi testé le fameux Hardfiskur, du poisson séché qui se mange avec du beurre. Expérience mitigée, ce n'est ni mauvais, ni bon.

   maison Akureyri 2    maison akureyri

    Fish and chips akureyri poisson séché

Direction Husavik, la capitale islandaise pour l'observation des baleines avec son joli petit port de pêche en début d'après-midi. Nous avons réservé une balade de 3h auprès de North Sailing. La sortie est malheureusement annulée à cause du temps. La déception est grande car déjà l'année dernière notre sortie en mer en Ecosse avait été annulée pour les mêmes raisons. Voyant notre désarroi la personne de l'accueil nous propose gentillement le musée de la baleine ou le centre géothermal Geosea....ce sera les bains!!!!!

husavik

Les bains Geosea sont une belle découverte qui nous aident à oublier notre déception. Le cadre est magique, des bains à débordements à flanc de falaise avec vue sur la mer et en arrière plan le phare. Le temps est affreux, pluie, vent et 5° à l’extérieur mais l'eau est à 35°....Notre première expérience des bains islandais est une réussite et un vrai moment de détente :-). Les installations sont hyper modernes (bracelet électronique) et propres. Il faut juste savoir que les vestiaires sont collectifs (hommes et femmes séparés quand même) et qu'il faut se doucher à l'islandaise : tout nu. Il y a même un schema explicatif vous indiquant qu'il faut vous laver les cheveux, les aisselles et les parties intimes... le plus marrant finalement est qu'une fois lavé et mouillé il faut remettre son maillot lol.

geosea

On se rend ensuite au Arbot hotel, notre étape pour la nuit. Ce fut sans doute la pire des chambres que nous ayons eu durant notre voyage. La chambre est minuscule (on ne peut même pas ouvrir notre valise en deux!!!!!), des planches de bois servent de sommier et pour finir elle est très humide. En plus nous avons eu la malchance de tomber avec un groupe d'une quinzaine de personnes qui ont investi la cuisine avec un certain sans gêne.

 

Posté par Puffiniceland à 23:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]

12ème jour Vik-Selfoss

en cours

Posté par Puffiniceland à 23:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]

13ème jour Selfoss-Reykjavik

Reykjavik est certainement la capitale la plus petite qui nous ait été donné de voir. On pourrait comparer le centre ville à une ville de province française. Il y a peu de choses à voir à part une rue principale rassemblant essentiellement des boutiques pour touristes. Nous avons passé peu de temps dans la ville (une journée en cumulé) et cela nous a paru plus que suffisant. Il n’y a pas à proprement parlé de vieilles pierres, ni de monuments notables.

La ville dispose d’un front de mer qui est longé par une route. On y trouve le  Drakkar Sólfar ou voyageur du soleil, et l’Opéra (Harpa) qui ne présentent pas vraiment d’intérêt. 

Le plus intéressant est certainement le street art qui s’affiche au coin des rues. Quand nous avons visité la ville, la gay pride venait de s’achever et de nombreux magasins ou sites arboraient encore des décorations arc-en-ciel, jusque dans la nef de l’église Hallgrímskirkja qui surplombe la ville.

Posté par Puffiniceland à 23:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14ème jour Reykjavik-Keflavik

Dernier jour de notre périple. C'est toujours triste de devoir remballer les valises en se disant que la prochaine fois qu'on les ouvrira ce sera en France. Mais en attendant, un programme chargé nous attend.

Comme nous n'avons pas pu voir de baleines à Husavik, pour cause de mauvais temps, nous misons tout sur Reykjavik : des excusions sont possibles depuis le port pour voir des baleines et des macareux. Quelques jours auparavant, nous avons réservé un "combo" (combiné) pour voir les deux espèces sur le site : https://specialtours.is/combo_tours/whales-and-puffins/. C'est notre  dernière occasion de voir des baleines avant de repartir.

La prestation s’articule autour :

-          d’une sortie « baleines » sur un bateau assez gros en trois heures. Des tenues entières de protection sont à disposition dans le bateau pour se protéger des intempéries et du froid quand on sort sur le pont du bateau. On est un peu habillé en cosmonaute, mais c’est pour la bonne cause.  Wifi aléatoire, cafétéria, toilettes, le bateau est confortable. Malheureusement, il n’y a aucune garantie de voir les cétacés. Pour notre part, nous les avons très peu vus, de loin et furtivement. Ce n’est pas une science exacte et nous respectons les bêtes. Plusieurs bateaux entouraient les baleines. En revanche, nous avons eu la chance de voir des dauphins. Peut-être aurions eu plus de possibilité de voir ces animaux à Husavik, dite capitale des baleines … C’est comme ça …

 -          d’une sortie « puffins » sur un bateau plus petit en une heure. Pas de tenue fournie. Nous vous conseillons  de vous couvrir chaudement, avec des pantalons coupe-vent. Le bateau permet d’approcher d’une sanctuaire où les macareux nichent. Ils sont appelés « Puffins Lundi » Il s’agit de macareux « moines ». On les voit voler au ras de l’eau. Ils sont surprenants car plus petits que nous ne l’imaginions et la vitesse à laquelle ils se déplacent.

 

puffin géant 2   DSC07443

  DSC07481  DSC07439

 puffin reykjavik 2   Puffin reykjavik

sortie bateau reykjavik 2   sortie bateau reykjavik

 

En résumé une prestation en demi-teinte, dont la réussite dépend du bon vouloir des animaux qu’on vient admirer et qui n’ont pas grand-chose à faire de notre présence.

 

 

Nous terminons la seconde sortie en mer vers 14h et nous décidons de passer le reste de l'après-midi à Reykjavik. Boutiques de souvenirs, salon de thé : nous divaguons dans la ville. Le centre ville est vraiment minuscule, car nous l'avons déjà vu la veille. Nous dînons tôt. 

 

 

 

 

Posté par Puffiniceland à 23:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Faire ses courses en Islande

Considérant les prix pratiqués dans les restaurants, la fréquentation des supermarchés est quasiment incontournable. Il existe peu d'enseignes de magasins d'alimentation en Islande : Bonus est certainement la plus répandue. Il s'agit de supermarchés dont le logo représente un cochon-tirelire rose sur fond jaune, symbole des économies qu'on est censé y réaliser. La réalité est différente, car même les biens de consommation courante sont environ 1,5 à 2 fois plus chers qu'en France. Certains supermarchés sont susceptibles de vendre des timbres.

En termes de choix, les supermarchés s'assimilent à des LIDL en France : beaucoup de produits industriels, de snacking. Il n'existe pas de plats cuisinés en conserve, uniquement des plats surgelés. Le choix est limité en fruits et légumes, sauf pour les bananes : l'Islande étant étonnamment le premier producteur (hors outre-mer) de bananes en Europe, grâce aux serres chauffées par l'énergie géothermique.

L'eau du robinet est excellente en Islande : nous vous conseillons de remplir votre gourde plutôt que d'acheter des bouteilles d'eau : plus économique et plus écolo.

Vous trouverez également en supermarché de la viande de mouton sous vide, du poisson séché qu'on pourrait assimiler à des chips : c' est mangeable mais pas l'extase.

Le Skyr est le yaourt local. Epais, il est vendu dans plusieurs parfums, en versions solide et liquide : là encore, c'est bon mais pas révolutionnaire.

Nous vous conseillons le saumon sous toutes ses formes : il est vendu beaucoup moins salé et plus savoureux qu'en France. Il est vendu notamment en tranches, bien utile pour les sandwichs de randonnée, quand les tranches de salami ou de jambon sont parfois indigestes.

IMG_1997

IMG_2691

Si vous ne trouvez pas de supermarché, vous aurez toujours la possibilité de vous alimenter dans les stations-service qui proposent le plus souvent de la restauration de type 'hot dog" ou hamburgers, ainsi qu'un mini-market. 

 

Posté par Puffiniceland à 23:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]